Prostate et Banane : que faut-il savoir ?

La prostate est un organe mâle qui se situe juste avant le rectum. Il a pour fonction la sécrétion des fluides entrant dans l’élaboration du sperme en plus d’intervenir dans la mobilité des spermatozoïdes. En tant que composant organique, il subit des dysfonctionnements dûs à divers facteurs dont l’alimentation. Pour le cas, il s’agit de banane et prostate. Quel effet a ce fruit tropical sur cette glande ? Cet article vous apporte des éléments de réponse.

Quels sont les bienfaits de la banane sur la prostate ?

La consommation de bananes est très bénéfique pour l’organisme. C’est une importante source d’apports en nutriments et en vitamines qui permet d’équilibrer l’alimentation chez l’homme. Cet aliment :

  • Favorise l’entretien des muscles et des os, car très riche en potassium ;
  • Facilite le transit intestinal grâce à ses fibres ;
  • Fournis de la bonne énergie à l’organisme grâce à sa forte teneur en sucre sain ;
  • Sers pour combattre naturellement l’anxiété et le stress, car pourvu de magnésium (un point culminant dans la diminution du pourcentage d’antigènes en rapport avec la prostate PSA) ;
  • Grâce à ses antioxydants, permet la prévention de divers cancers dont celui de la prostate.

De tout ce qui suit, il ressort qu’entre banane et prostate, il n’existe pas un lien direct à 100 %. Néanmoins, en se basant sur quelques-uns des composants nutritifs de la banane, il ressort clairement que cet aliment peut être perçu comme un facteur permettant la protection de la glande contre les pathologies. Ces nutriments sont entre autres, les antioxydants qui sont présents dans les régimes à base de légumes, de viande, de magnésium, et de sucre sain.

La banane n’a donc aucun effet néfaste sur la santé de la prostate ?

En réalité, cet aliment ne porte pas un caractère « interdit » lorsque vous désirez prévenir le cancer de la prostate. Si le cas banane et prostate est à présent évoqué un peu partout avec une touche de négativité, c’est en partie à cause d’un pesticide nommé chlordécone. Il fut d’usage courant dans les années 1973 et 1993 aux Antilles. Il servait pour éliminer les parasites qui s’attaquaient aux bananeraies, mais il était considéré comme dangereux pour la santé du sexe masculin.

En effet, selon certaines études, le chlordécone est l’une des causes provoquant le cancer de la prostate en plus d’augmenter son niveau de récidive. Un examen réalisé auprès de certains patients qui sont sous protocole médical et qui ont été exposés à ce pesticide en Guadeloupe et en Martinique n’a fait que confirmer ces dires. Malgré tout, il réside une sorte de divergence aux niveaux des avis que portent d’autres professionnels sur l’implication de ce produit dans le dysfonctionnement de la prostate et donc du lien néfaste entre banane et prostate.

En guise de prévention, l’utilisation du chlordécone est interdite, il y a de cela plus de trente ans. Malgré cela, des analyses récentes ont montré des résidus du pesticide dans le sol des bananeraies aux Antilles. Suite à cela, le 22 décembre 2021 au sein d’un journal officiel français, fut publié un décret. Celui-ci fait mention de l’implication du produit dans la propagation de certaines pathologies professionnelles et cancérogènes à l’instar de celui de la prostate.

Banane et prostate : les hommes devraient éviter la consommation de ce fruit ?

Il y a de cela des années que l’aspect banane et chlordécone fut évoqué comme entraînant le cancer de la prostate. Mais à présent, il ne serait pas intéressant de discréditer ce fruit tropical. En effet, un suivi rigoureux est observé dans le traitement de ce dernier depuis un certain temps. Entre autres, dès lors qu’en outre-mer, il est observé un accroissement des cas de cancer de la prostate, le produit s’est vu classé comme étant nocif par l’OMS (organisation mondiale de la santé). Ceci parce qu’il est reconnu comme étant un perturbateur endocrinien.

Pour maintenir le lien bénéfique entre banane et prostate, il est recommandé de passer à la vérification de l’origine du fruit avant sa consommation. Aussi, il faudrait limiter sa prise au lieu de l’éviter entièrement. Il est à rappeler que la banane est pourvue d’antioxydants et se hisse dans le rang des aliments dont il ne faut pas se passer. Elle est d’un grand secours pour lutter contre la perte des cheveux en plus d’avoir des vertus anticancéreuses. Elle contribue à renforcer grandement l’immunité défensive de l’organisme en comparaison à d’autres aliments.

En France, la consommation de la banane ne devrait pas être une source d’inquiétude. Parce que ces produits présents sur le territoire sont tous d’exploitations contrôlées.

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.