Top 5 des aliments interdits pour la prostate

Le lien entre l’alimentation et le cancer de prostate n’est pas vraiment établi par une étude, mais les deux peuvent être liés. Toutefois, les changements des habitudes alimentaires ont généralement des impacts sur la prévention des maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Dans le cas de la prostate, c’est aussi une évidence. Cet article évoque les aliments à éviter pour prévenir la prostate.

Les matières grasses, des aliments interdits pour la prostate

Une alimentation riche en graisse notamment en graisse animale peut constituer une base de l’augmentation des risques de développement d’un cancer prostatique. En effet, l’excès de gras peut entraîner un surplus de poids or, la surconsommation de calories et l’obésité sont des facteurs liés à un plus grand risque de cancer de la prostate. Il est donc primordial de combler les besoins nécessaires en énergie et essentiellement d’éviter de les dépasser.

Il faut surtout comprendre que le cholestérol dans les aliments n’est pas à l’origine de l’augmentation du cholestérol dans le sang. Mais c’est une alimentation trop riche en gras saturés ou en gras trans qui cause cette augmentation. Les gras trans sont principalement retrouvés dans les aliments transformés comme :

  • les grignotines,
  • les fritures,
  • les produits gras de boulangerie,
Lire aussi :  Douleurs aux articulations et fatigue : que faut-il savoir ?

Et les gras saturés sont présents dans les produits d’origine animale comme la viande, les œufs et des fromages.

Aliments interdits pour la prostate : la viande rouge transformée

La consommation de viande rouge ou transformée peut être à l’origine de l’augmentation des risques du cancer de la prostate selon de nombreuses études.  Il faut donc éviter les charcuteries, les saucisses, les jambons, le bacon et les hamburgers pour s’assurer une bonne santé. En effet, la surproduction de polluants au niveau de l’organisme est essentiellement causée par une alimentation riche en graisses animales. Ces polluants s’attaquent à leur tour aux cellules et donc, accélèrent leur vieillissement ou même leur destruction. Il est préférable dans ce cas de se tourner vers d’autres alternatives comme le poisson, la dinde, le poulet, etc.

Aliments interdits pour la prostate : la viande carbonisée

Pour prévenir la prostate, il est conseillé d’éviter la cuisson trop longue, à haute température, ou encore une cuisson sur barbecue. Cette cuisson produit en effet des substances cancérogènes. Le risque de formation de ces dernières est en plus grand si la viande est plus carbonisée et brune. Le gras qui s’écoule pendant la cuisson des viandes, des poissons ou des volailles constitue le grand danger. Ce dernier carbonise les aliments lorsqu’il prend contact avec les braises. Et les études ont prouvé que la viande carbonisée peut être à la base de l’augmentation des risques de cancers et de troubles prostatiques, même si les preuves ne sont pas encore tangibles. Il faut néanmoins faire attention.

Lire aussi :  Comment nettoyer sa prostate ?

Les produits laitiers, aliments interdits pour la prostate

Les produits laitiers comme le fromage ou le lait sont également susceptibles d’augmenter les risques de cancer de la prostate. Cette évidence est prouvée par des études, essentiellement une grande consommation de ces produits. Ces produits sont en réalité riches en calcium, ce qui est lié à un risque supérieur de cancer prostatique, principalement avec un manque de vitamine D.

Aliments interdits pour la prostate : Sélénium et vitamine E en excès.

Les excès de sélénium et la vitamine E sont également à éviter pour prévenir la prostate. Si pendant longtemps, l’on pensait que la vitamine E et le sélénium avaient un effet protecteur vis-à-vis du cancer de la prostate, cela semble plutôt avoir des effets néfastes sur la santé. Cela survient lorsque les compléments alimentaires sont pris sans qu’il y ait de carence avérée. Ainsi, il est conseillé de consommer les aliments qui contiennent la vitamine E et le sélénium plutôt que de les prendre sous forme de compléments. Aussi, aucune étude n’a démontré que les suppléments contenant de la vitamine E ou de sélénium aident à prévenir le cancer de la prostate.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *